La Médiathèque
    Les Animations

LES SOIREES JEUX DE LA MEDIATHEQUE
ENJOUEZ-VOUS ! [0]

CONCERT : LE MYTHE D'ORPHEE

L’ensemble instrumental baroque « Les Timbres » vient vous faire découvrir l’Orfeo de Monteverdi, considéré comme un des premiers opéra de l’histoire de la musique.

En partenariat avec le festival « Musique et mémoire » et la Médiathèque Départementale de Haute-Saône, rejoignez-nous à la Médiathèque pour un moment de détente, d’écoute et de partage !

Tous les connaisseurs, amateurs ou curieux sont les bienvenus.

Et pour ceux qui le souhaitent, montez sur scène avec « Les Timbres » pour transmettre le mythe d’Orphée à Luxeuil-les-Bains, le 29 avril à 18h.

Un mythe fondateur et une œuvre maîtresse
« Monteverdi se trouve à Milan, et loge chez moi ; [...] Il m'a montré les vers et fait entendre la musique de la fable que Votre Altesse a fait représenter ; tant le poète que le musicien ont si bien dépeint les passions de l'âme qu'il n'est pas possible de faire mieux. La Poésie est belle dans son invention, encore plus belle dans sa disposition, excellente dans l'élocution ; mais on ne pouvait s'attendre à moins d'un bel esprit comme M. Striggio. Quant à la Musique, tout en respectant ses convenances, elle sert si bien la Poésie, qu'on ne pourrait en attendre de meilleure. » (22 août 1607, lettre de Cherubino Ferrari, Milan, au Duc Vincenzo Gonzaga, Mantoue)

Fable en musique
L'Orfeo de Monteverdi est une « Favola in musica » (fable en musique) en un prologue et cinq actes. Le livret, d'Alessandro Striggio, s'appuie sur le mythe d'Orphée tel qu'il est raconté dans les Métamorphoses d'Ovide et sur des passages des Georgiques de Virgile. L'œuvre est créée au Palais Ducal de Mantoue le 24 février 1607.
L'œuvre connut un succès retentissant à sa création. La partition est imprimée en 1609 et rééditée en 1615 par Monteverdi lui-même à Venise, ce qui est exceptionnel.
Après deux siècles de repos, la première représentation moderne fut donnée en 1904 dans une adaptation abrégée de Vincent d'Indy à la Schola Cantorum de Paris !
Drame lyrique, L'Orfeo est considéré comme l'un des premiers opéras de l'histoire de la musique (le premier serait Dafne de Jacopo Peri), à la frontière du madrigal, dont il est en quelque sorte un développement, mis en scène.

Les Timbres

« Les Timbres est un ensemble techniquement virtuose, musicalement complice, poétiquement juste. Que demander de plus ? » Classiquenews.com, Philippe Alexandre Pham, 20 août 2015

Trio de solistes dont l’entente musicale et humaine crée un son unique, l’ensemble Les Timbres est le fruit d’une amitié profonde qui se compléta avec les années d’une forte complicité artistique. Il a été fondé en 2007 par trois musiciens aux parcours variés : la violoniste japonaise Yoko Kawakubo, la violiste française Myriam Rignol et le claveciniste belge Julien Wolfs. Ils sont rejoints régulièrement par d’autres artistes (chanteurs, instrumentistes, danseurs, comédiens, …) avec lesquels ils partagent des projets alliant recherche, création et transmission.

Leurs enregistrements sont unanimement salués par le public et la critique spécialisée : « Un travail d’orfèvre sensible et illuminé par l’intelligence. Les Timbres nous livrent une éblouissante leçon de musique de chambre »  – DIAPASON (Pièces de Clavecin en Concerts de Jean-Philippe Rameau – 2014, Diapason d’Or ; La Suave Melodia – 2015, 5 Diapasons ; Les Concerts Royaux de François Couperin – à paraître en avril 2018).

Dès sa création, l’ensemble Les Timbres fut régulièrement récompensé lors de nombreux concours internationaux de musique de chambre en y obtenant régulièrement la distinction si appréciée des musiciens qu’est le « Prix du Public ». En 2009, il remporta notamment le Premier Prix au prestigieux Concours International de Musique de chambre de Bruges (Belgique), ainsi que le Prix de la meilleure création contemporaine.

Vendredi 27 Avril à 18h00

Gratuit - A partir de 12 ans - Inscriptions obligatoires au 03.84.46.03.30